Le chiffre d’affaires de ONATEL BF progresse de 9%, sur l’année 2016, et ressort à 157,5 milliards de Fcfa contre 144,8 milliards de Fcfa en 2015. la croissance provient essentiellement des revenus générés par le trafic sortant prépayé mobile et l’acheminement des appels internationaux. Le résultat d’exploitation est en hausse de 6% et s’établit à 40 milliards de Fcfa.

Le résultat net de l’opérateur global de télécommunications du Burkina Faso recule légèrement de 5%, à 24,04 milliards de Fcfa, du fait principalement de la pénalité ARCEP de 5 milliards de Fcfa suite aux dysfonctionnements constatés durant la période de crise sociale et qui fait l’objet d’un recours.

La base clients progresse de 4%, à 7,1 millions de clients, tirée par l’activité téléphonie mobile (7,01 millions de clients). Le parc Internet a baissé de 9% pour 13 515 clients, tandis que l’Internet mobile progresse de 28% pour 1 769 689 clients.

La mise en service des équipements Multiservices Access Node (MSAN) combinée aux efforts de fiabilisation des lignes réseaux a permis de redresser l’activité fixe.

Les investissements ont été renforcés (28 milliards de FCFA) afin d’améliorer la qualité du réseau et de l’étendre.

La direction Générale informe de la reprise du litige avec la douane, le Conseil des ministres du 1er février 2017 ayant instruit le Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement de prendre toutes les dispositions pour le recouvrement des droits simples et la négociation, par la suite, des pénalités y afférentes.

Un dividende brut de 707,5 Fcfa par action sera proposé à l’Assemblé Générale pour une mise en paiement prévue à partir du 1er juin 2017.

Communiqué de presse – Résultats ONATEL 2016