Gabriel FAL, Président de CGF Bourse, aborde dans sa dernière tribune publiée dans JA N° 2987 du 8 au 14 avril 2018, la question de la valorisation de la terre et de son importance dans la création de richesse, d’impulsion « de performances économiques et de bien-être des populations ». Il a revisité la problématique des réformes agraires dans le monde, en particulier en Afrique, sans oublier de relever leurs limites dans la conduite des politiques domaniales, foncières, agraires et agro-industrielles.
Rappelant les principes de base et les insuffisances, dans son application, de la loi sur le « domaine national » adoptée au Sénégal depuis juin 1964, Gabriel FAL estime qu’il « devient absolument indispensable de mettre en place un programme global de réforme agraire et de privatisation des terres » pour rendre à celles-ci leurs véritables valeurs. Ce sera le passage obligé pour un développement plus harmonieux et une modernisation du monde rural.

Lire la tribune de Gabriel FAL dans JA N° 2987 du 8 au 14 avril 2018

Source : Jeune Afrique